Un propriétaire ou un locataire devrait-il être responsable des canalisations bouchés?

Un propriétaire ou un locataire devrait-il être responsable des canalisations bouchés?

Supposons que vous ayez récemment décidé de louer votre propriété et que tout semble fonctionner correctement. Un jour, cependant, votre locataire vous envoie un e-mail pour lui dire que la canalisation est bloqué et cause des problèmes. 

La première chose qui vient à l’esprit serait de se rendre à la propriété pour la réparer ou de faire appel à un entrepreneur pour régler le problème. Cependant, les canalisations bouchées sont-elles vraiment la responsabilité du propriétaire ?

Déterminer qui est responsable d’une canalisation bouchée peut être un véritable combat, surtout si le contrat de location n’énonce pas explicitement ce genre de problèmes et qu’ils n’ont pas été convenus au préalable. 

Ici, nous vous fournirons une image plus claire de la responsabilité du locataire ou du propriétaire et du moment où vous devriez appeler un plombier professionnel pour rectifier le problème.

Quand sont bloqués les canalisations de la responsabilité d’un propriétaire ?

En tant que propriétaire, vous êtes tenu de vous assurer que le bien locatif est habitable. Cela ne fait pas seulement référence à la propreté générale de l’espace, cela fait également référence au système de plomberie et de canalisation. 

Une fois que le locataire emménage, le propriétaire doit toujours être dans le coup et être responsable de s’assurer que les locaux sont dans un état « raisonnable » – encore une fois, cela fait référence à tous les systèmes de plomberie et appareils sanitaires situés sur la propriété.

En règle générale, vous devez énumérer ces problèmes et situations sur le contrat de location initial. S’il y a des réparations particulières énumérées qui relèvent de la responsabilité du propriétaire, il est de votre devoir de payer pour celles-ci. 

Même s’il n’est pas répertorié, il est fort probable que ces réparations urgentes seront toujours sous la responsabilité du propriétaire. Certains exemples de problèmes urgents incluent des choses comme l’éclatement de canalisations, les inondations et les fuites graves.

Si un tel problème devait survenir, vos locataires doivent avoir vos coordonnées et/ou les coordonnées du gestionnaire immobilier et appeler immédiatement. Une inondation pour quelqu’un peut ruiner les meubles, la décoration et les fournitures, surtout si elle n’est pas résolue rapidement. 

Une fois que vous avez reçu l’appel, vous devez alors contacter un expert en débouchage canalisation qui sera en mesure de gérer adéquatement une urgence de plomberie.

Quand sont bouchés les canalisations de la responsabilité d’un locataire ?

Le locataire a également des responsabilités, notamment s’assurer que la propriété est en bon état avant de signer le contrat de location et d’emménager. Bien qu’un propriétaire puisse être responsable de tout entretien important requis sur la propriété, le locataire est tenu de prendre soin de tout mineur mises à jour du ménage.

Si les locataires causent des dommages à la propriété, il est de leur responsabilité de payer pour les dommages. Dans le cas d’une canalisation bouchée, le locataire aurait l’obligation de payer les réparations s’il envoyait intentionnellement de gros morceaux de nourriture dans la poubelle, même s’il ne savait pas que cela finirait par provoquer un bouchon.

Quand le propriétaire doit-il payer ?

Comme mentionné précédemment, cela dépend fortement du contrat. Cependant, un propriétaire serait automatiquement tenu responsable si le problème était causé par une négligence. 

Un exemple serait de ne pas inspecter correctement l’espace ou de ne pas vérifier s’il y avait des problèmes de plomberie avant de le louer.

Pour que le propriétaire paie les réparations, il doit également être prouvé que le locataire n’est pas responsable des dommages et que c’est la négligence du propriétaire qui a causé le blocage du canalisation.

En résumé

Bien que les canalisations bloqués ne soient généralement pas difficiles à rectifier, cela pourrait facilement dégénérer en un problème plus grave. Si le locataire choisit d’ acheter des pièces et de régler le problème lui-même, il doit maintenir une communication ouverte avec le propriétaire et l’en informer d’abord. 

De même, en tant que propriétaire, garder les canaux de communication ouverts aidera à établir une relation de confiance.

Dans une situation idéale, vous voudriez pouvoir communiquer ouvertement avec vos locataires et vice-versa. La dernière chose que vous voudriez, c’est qu’un problème dégénère en conflit ou en différend. 

Si cela devait se produire, les choses pourraient devenir compliquées et vous devrez peut-être faire appel à un tiers indépendant pour vous aider à résoudre le problème.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *